Elle s’appelait Chantale

Je m’appelais Coco.

Encore aujourd’hui !

Augustins cupidon 01

Image via Wikipedia

Elle avait les yeux couleur noisette, des cheveux bouclés d’un brun tête de n …noisette, un visage adorable. Et son sourire !!! Ah ! Ce sourire ! Elle avait de ces petites dents toutes égales avec des canines proéminentes et un petit rire rigolo.

Je ressentais ce point de chaleur irradiant au creux du ventre. Vous savez, ce sentiment que vous êtes en train de fondre et pourriez marcher sur la tête… Génial ! 🙂

Elle avait six ans, j’avais six ans. Nous débutions l’école, dans la même classe. Et, par un hasard des plus prodigieux, nos casiers « fourre-tout » étaient voisins. Nous avons vite euh… sympathisé.

Au bout de quelques jours on s’attendait à un coin de rue l’école et cheminions main dans la main vers cet univers inconnu et menaçant qu’était l’école. J’avais le tringlinglin qui sonnait plus fort que la cloche annonçant le début des classes. « Annonçant » c’est peu dire. En temps de guerre, tout le monde se serait précipité vers les abris anti-aériens. Mais voilà, il n’y avait pas d’abris anti-aériens dans notre ville… Il fallait donc bien se résoudre à entrer dans l’école. 😦

Et rangeant nos choses dans nos casiers nous échangions notre petit baiser matinal. Elle avait les lèvres douces, avec ce parfum adorable de dentifrice « Crest » ( Hé ! On tripe comme on peut à six ans !!!) et un petit arrière-goût de bon lait frais et son doux parfum de savon « Baby’s Own » qui flottait, dansant, comme une aurore boréale. À s’en lécher les babines… Bon. On n’en était pas encore là. 🙄

C’était mon premier amour !!! 😛

… M’enfin mon deuxième en fait. Le premier étant – faisons plaisir au complexe de Freud – ma mère à qui j’avais demandé quand est-ce qu’on se mariait pour me voir répondre qu’elle était déjà marié à mon père… À qui j’ai promptement demandé quand est-ce qu’il mettait les voiles… Erreur… Mon père était de cette génération qui se croyait obligé de s’investir du même « rôle » que son père : faire peur… Il était doué. Une fois devenu assez grand et fort pour ne plus le craindre, la proposition ne m’intéressait alors vraiment plus, anyway.

Et je me sentais pousser des ailes à dédier mon coeur à ma charmante amie. Que de beaux moments.

Ce ne fut pas le coup de foudre. Non. Plutôt un grand coup derrière la tête qui me sonna et fit hurler ma compagne. La « bonne soeur », directrice de l’école, nous ayant surpris à nous embrasser a jugé facétieux d’ouvrir ma porte de casier (d’acier) à toute volée, calculant son geste avec un momentum on ne peut plus précis afin de m’en faire éprouver la solidité…

Essai concluant. La porte ne fut pas bossée. Par contre mon crâne s’orna d’une belle bosse ronde que je massais les larmes au bord des yeux.

Notre chère « bonne soeur directrice » m’enjoigna de prestement ramasser mes effets et me conduisit, en me tordant une oreille pour m’aider à m’orienter (que de dévouement tout de même !) vers la fin des casiers et un bien triste casier solitaire où je fus bien peiné de poser mes choses. Vous étonnez pas si aujourd’hui j’ai les oreilles
g  r  a  n  d  e  s     c  o  m  m  e      ç  a !

Comme si ce n’était pas assez, la v… (non, ce n’est pas « vénérée ») m’a reconduit à ma classe annonçant à ma « maîtresse » que je changeais de classe… J’ai à peine eu le temps de lancer un regard désespéré à ma dulcinée que la « bonne soeur directrice » me tordait le bras en conseillant de ramasser mes cahiers scolaires au plus sacrant.

Ce fut mon premier chagrin d’amour. 😥

Me suis ramassé – honteux comme si j’avais commis la pire des abominations – « déchu » dans une nouvelle classe, avec une nouvelle maîtresse, de nouveaux élèves.

… Il y avait moins de filles dans cette classe…

Mais bon j’ai pas tout perdu. C’est là que j’ai connu Lainlain. On est amis depuis cette époque, c’est pas rien… Par contre, côté lèvres… 😮

L’idylle avec Chantale aura duré un beau grand deux semaines. Ma bosse au crâne, elle, en prit autant pour disparaître. Ma peine aussi.

Toute cette année scolaire fut un enfer, parce qu’une autre bonne soeur s’est évertuée à m’attacher la main gauche au dossier de chaise afin de me « ramener » dans le « droit » chemin… Elle a pas réussi, malgré les coups de règle, etc. Deux humiliations dans une année c’était trop. Gaucher je suis resté… Peut-être un peu gauche aussi : j’appréhende toujours une porte d’acier derrière la tête !!! 😀

Et c’est sans compter que j’ai failli être dépucelé (pas la même année tout de même) par une autre – défroquée celle-là – si sa logeuse ne s’était pointée inopinément nous surprenant en flagrant dans le lit. Comme honte, celle-là, ça a été la cerise sur le sundae. Je fuis l’engeance, j’abhorre l’espèce !  Que la guigne !!!

Au bout de l’année scolaire notre chère bonne soeur directrice décéda.

J’me suis bidonné. 😀 😀 😀

Et j’ai rencontré le troisième amour de ma vie, une rousse plantureuse, infirmière… Comme dans « hôpital ». Comme dans « malade », le ptit morveux. Malheureusement, j’ai dû rompre, elle avait un bon vingt ans de trop. Quitter l’hôpital y a été pour quelque chose aussi. Un peu… Les médecins voulaient pas que je reste !!!  😡

Bref, je me demande si mes déboires avec ces « bonnes zâmes » n’auraient quelque peu teinté mon avenir, un tantinet… 😐

Mais pourquoi je raconte tout ça ?… Ah oui ! Je suis allé bouffer avec ma copine Didi et j’ai croisé une … connaissance que j’aimerais bien croiser un peu plus.

Elle a les yeux noisettes, les cheveux bouclés, et des canines à tendre le cou.

Croquante quoi ! 😉

Cet article, publié dans Amour, Humour, Tordu, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Elle s’appelait Chantale

  1. Ping : La carrosserie en a pris pour son rhume | Un autre pavé dans la mare

  2. Coco dit :

    A reblogué ceci sur Un autre pavé dans la mare and commented:

    Reprise # Chantale !!!

  3. Les événements et le mauvais « timing » ont fait le passé.
    Laisse-toi aller dans la foule, au resto et même à la pharmacie! *On trouve de tout, même des amies 😉
    *Déformation de la lobotomie publicitaire télévisuelle……..

  4. Laura Guiraud dit :

    Tu as revu ton premier amour ???? 🙂 c’est trop chou !!! 🙂 🙂 🙂

    Comme elles sont méchantes les sœurs XD mdr ça confirme bien les propres faits de ma mère 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s