Les baguettes en l’air

À la demande d’une copine à qui je faisais une confidence – non sur l’oreiller mais sur les baguettes, m’enfin les baguettes comme ustensiles de préhension alimentaire asiatique – qui m’a suggéré de partager cette anecdote sur le blog (elle aime bien se bidonner), je me soumets donc à ses désirs qui sont désordre des ordres et confie cette anecdote aux nénénetautes du monde entier, unissons-nous! À bas ce qui est BCBG d’abaisser aujourd’hui ! On verra pour le reste demain.

Note : le nom de ma personne a été modifié afin de préserver mon “innocence”.

La première bouffe d’Innocent dans un vrai restaurant asiatique, vietnamien en fait, ça remonte tout de même à la fin des années… euh… WOW ! 😯 REGARDEZ PAS PENDANT QUE J’EFFACE !

Hors donc, ceci remonte à il y a quelques années après la naissance de Nathata… À peine… 😦

Mon ami d’enfance, qui étudiait à Montréal et que je venais rejoindre aussi souvent que j’avais la chance de faire le collège buissonnier, m’a amené là un bon soir, afin de découvrir cette cuisine qui m’était totalement étrangère.

M’enfin pas si étrangère que ça. J’avais tout de même dégusté les Egg-Rolls congelés de Monteal Chop Suey avec la sauce aux prunes VH. Ma mère – qui j’espère me pardonnera, ça fait tout de même six ans qu’elle me parle plus – non étrangère à la cuisine exotique, faisait régulièrement, à mon grand chagrin, du Chop Suey, justement, avec des fèves germées trop bouillies et la viande savamment cramée.

Bon. Certes, il y avait bien un restaurant “chinois” dans le “village”, un de ceux où les passants peuvent admirer les acrobaties d’un chef qui a fait du Tai-chi-chuan depuis au moins deux cent ans.

Malheureusement sa dernière acrobatie l’ayant fait passer au travers de la vitrine lors de l’explosion de ses poêles au gaz, je ne pus jamais savourer sa cuisine. Et question de faire dans l’anthropophagie je me permets de passer mon tour.  😡

Donc mes expériences côté exotique ne me portaient pas “naturellement” vers les explorations alimentaires sinon pour les diverses combinaisons de condiments dans les “rôteux”.

Le restaurant s’appelait le “Quan An Viet Nam”. À ma connaissance – mais je peux me tromper – ce fut un des premiers restaurants vietnamiens à Montréal. Ça ou le restaurant “Dalat” qui était tout proche d’ailleurs.

Toujours est-il que ce restaurant représentait l’exotisme total, surtout pour un “kidos” qui n’avait apprécié comme bouffe “d’étrange”  que les crêpes bretonnes… Génétique, peut-être… Non finalement, les ancêtres étaient Ligériens.

Ambiance tamisée (très tamisée), musique “asiatique” douce. Elle aurait pu être agressante à nos oreilles occidentales principalement à cause de leur instrument à cordes dont l’archet a la fâcheuse manie de “frotter” sur  le nerf de la chair de poule, un peu comme la craie sur un tableau.

Décor “pompeux” qui se voulait avoir de la “classe” mais qui offrait un menu « étudiant fauché ».

Mon ami me dit qu’assez étonnamment leur “spécialité” c’était un dessert, la mousse aux fraises, qui était effectivement exquise.

N’empêche que ça valait  tout de même le coup de se taper le repas avant le dessert.

Ah ! Leurs rouleaux impériaux ! Aah ! Leur poulet aux fleurs de safran ! Aaah ! Leur mousse aux fraises !

Hors, ce restaurant n’offrait pas (du moins je le croyais) d’ustensiles autres que des baguettes. Dahhhh ! 😯

Y a-t-il quelque chose de plus frustrant qu’essayer de manger avec des baguettes quand tu as l’estomac dans les talons et que les parfums de la bouffe te font saliver à en mouiller  (Ho ! les pervers, on se calme !!!) ta serviette (pffff!) alors que tu ne sais même pas laquelle des baguettes est utilisée par la main droite !!! 😛

Après un laborieux cours de mon ami, je finis, me semblait-il, à relativement maîtriser la technique, quitte à piquer sauvagement dans la bouffe quand celle-ci ne se montrait pas coopérative… Une chance, ils avaient des cuillères pour la mousse aux fraises !!! Par contre, j’ai jamais compris pourquoi ils m’en donnaient deux… 😕

Après quelques visites, j’arrivais tout de même à presque à “m’alimenter” en utilisant les baguettes.

Mais ce qui devait arriver arriva : j’échappai mes baguettes en m’obstinant sur un morceau de poulet facétieux. 😳 N’eut-il point été déjà mort que je l’eusse assassiné volontiers, l’estie de poulet ! 😡

Après un moment de honte je ramassai subrepticement mes baguettes, gêné d’en demander une autre paire, lorsque je remarquai que le restaurant était étrangement silencieux. Même la musique avait cessé.

Et là, de la cuisine et portant à bout de bras une fourchette, apparut le maître-d’hôtel. Il vint déposer la fourchette vedette près de mon assiette. Et les rires accompagnés d’applaudissements des autres “hôtes” explosèrent. M’enfin, comme explosions c’était pas Dresde, mais j’ai senti la chaleur me monter au visage.

Je bénis l’éclairage tamisé qui masquait certainement ma gêne rougeoyante, sinon mon embarras. J’aurais voulu me cacher sous la table et aller mordre un genou de mon ami qui, lui, facétieux (Ha… Ha…), était de toute évidence au courant de l’humiliation rituelle.

Remarquez, je n’ai plus jamais échappé de baguettes depuis cette fois. Je m’en suis acheté une paire et pratiqué ad nauseam afin d’en arriver à une maîtrise convenable.

Pas au point d’attraper un moustique au vol tout de même ! J’suis pas ze Karate Kid !!!

Pas au point d’enrouler les pâtes de riz (comme certains asiatiques, comme Michael, que je ne nommerai pas ici) à la vitesse d’un Italien enroulant ses pasta sur sa fourchette, mais bon, je bouffe pô de nouilles. Voilà ! Y a tout de même des limites !!! 😀

Ce restaurant n’existe plus. 😦 Fermé. Démoli pour faire place à ce qui est devenu le “Quartier des spectacles” pour les BCBG de la ville. Ils auraient bien aimé bouffer là, me semble-t-il. 😦

Et sur ces sages paroles, comptez-vous chanceux que je ne vous conte pas la soupe aux nids d’hirondelles !!! 😈

Cet article, publié dans Humour, Resto, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s