Malgré tout et surtout l’hiver

Je ne regrette pas d’être déménagé dans une banlieue-dortoir.

Ce qui a été décisif ce fut de voir ma fille courir dans la rue devant la maison sur laquelle nous avions « tentativement » jeté notre dévolu.
neige-enfant

Pas de bagnoles, que du blanc, qu’un endroit tranquille où l’inquiétude urbaine – où tout est danger potentiel – ne se sentait pas.

Alors, des années plus tard, malgré les tonnes de neige déplacée, je regarde cette toile popoche où une certaine liberté et sentiment de sécurité règnent toujours. 😀

Que ne ferait-on pas pour nos rejetons ! 😉

p.s. ça ne m’empêche pas de râler à chaque bordée de neige, par contre !!! 🙄

Publicités
Cet article, publié dans Amour, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Malgré tout et surtout l’hiver

  1. Bonsoir ! et vous avez ramassé le dévolu écrabouillé ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s