Le saut à cheval

Ou le sot… C’est selon. 🙄

Je vous ai déjà causé de la vie sur la ferme… !

Où je vous causais d’un cheval particulièrement nerveux et rapide.

Et je vous en recause histoire de sauter du chien au cheval. 😛

Il y avait, dans cette région de fermière, un jeu très populaire qui consistait à jouer à la catapulte. La catapulte étant le cheval, le projectile… ben les enfants, quoi ! Sinon ça serait pô un jeu, hein ! 😛

Vous comprendrez que la « préparation » au vol plané devait être soignée, question/réponse de ne pas se retrouver écrapoutillé sur un mur de l’étable, ou plus simplement salement rué.

Donc, mon cousin le plus vieux, ti-Toine, nous positionnait de façon telle qu’on avait le corps (côté antérieur, hein !!! :shock:) appuyé contre une patte arrière du cheval. Et quand je dis appuyé, c’est sur un max de notre anatomie d’enfant (dont la tête arrivait généralement au niveau du plis de fesse… Pli de fesse du cheval, là !! 🙄 )…

Pour les garçons qui n’ambitionnaient pas une carrière de soprano ça voulait dire serrer les jambes un max.

La garantie d’un saut réussi passait par un calcul savant entre la perpendicularité de notre corps en rapport à la papatte du cheval, et l’axe général du cheval… Vivant, même dans son box (porte ouverte, vous l’aurez compris), ça a tendance à ne pas toujours apprécier de se faire coller l’arrière-train. D’où petites danses équestres, ballet de la queue qui vous balaie le visage. Ou, comble de la protestation, l’émission d’un « p’tit cadeau » jamais apprécié (appréchié dirait mon cousin qui s’est déjà fait…).

Jeune craintif de la ville, ben village en fait, mais pour les cousins qui vivaient sur une ferme c’était toujours « le cousin d’la ville », je redoutais toujours un mauvais tour de la part des cousins, ceux-ci étant d’une inventivité sans borne histoire de se bidonner de l’ignorant, mais comme l’expérience pouvait vite tourner au drame, il son été « fair ».

3… 2… 1 Schlack ! La claque (officiant comme « gachette.) sur la fesse du cheval et je fus projeté haut et loin (à mes yeux) pour atterrir dans un gros tas de foin.

Superbe truc ça !!!  😀

Encore ! Encore !

Mais j’étais pas seul à vouloir se faire catapulter alors c’était la course pour … faire la queue (…), pour renouveler l’expérience.

Un plaisir fou, une excitation (ou irritation côté cheval)  et une hâte toujours grandissantes sont garants de « fausse manoeuvres » dont les conséquences ont quelquefois frôlé la catastrophe, genre haut des murs du box, pire le mur au bout de l’écurie, ou le tas de foin complètement raté. Dangers dont on se fichaient après la première frousse et la joyeuse sensation de voler.

Évidemment, trouvez des enfants qui s’amusent comme des petits fous et qui ne crient pas. Trouvez un oncle dont l’ouie sait faire la distinction entre le meuglement de chacune de ses vaches et ceux de ses enfants et vous trouverez l’incarnation du diable. 😯

L’oncle qui avait interdit ce jeu « stupide » à ses enfants, nous sermona vertement (assez spécial sur un visage écarlate) avec l’oeil rieur et le sourire au coin de la gueule.

Non mais, des fois ! Qui pensez-vous avait montré le truc à mes cousins, hein ? 😉

Voyez-vous, mon oncle avait beaucoup plus peur des sermons de ma tante (qui voyait le danger partout) que d’hypothétiques cassures de dents, nez, bras, jambes… Boofff, ça se soigne…

Par la suite, le cousin « en charge » cessait le jeu à la minute qu’un de nous se mettait à crier ou s’énerver… Comme ça on a beaucoup joué. 😛

mon-tour

Cet article, publié dans Nature, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Le saut à cheval

  1. candide57 dit :

    encore un élément de douleurs pour ton côté gauche! 😛
    tu devrais faire un bouquin… 😛

  2. j aime bien cette photo ! le billet aussi je precise,
    bisous

  3. thiebaultdesaintamand dit :

    Les souvenirs de croupe sont intemporels.

  4. LLB dit :

    Je suis assez d’accord pour l’idée du bouquin! 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s