Caprices d’été…

L’art du verbe, de la beauté, de la sensualité, de la musique, de la danse, du corps, dans un seul billet de Perles d’Orphée.

Perles d'Orphée

Allez! Imaginez un instant la situation :

Tout l’après-midi, assis sous votre parasol, vous n’avez pas quitté du regard cette jeune femme hurlante de charme au milieu de ses amis, et dont le corps huilé scintillant sous le soleil souffrait de la subtile agression d’une ficelle de string.

L’heure s’est maintenant apaisée, la plage n’est plus éclairée que par le chatoyant reflet des lampions et des torches, et tout autour du bar l’apéritif atteint à son triomphe.

Elle est encore là, ensorcelant désir sculptural en fourreau blanc que seul ternit l’éclat d’un généreux sourire.

C’est décidé, vous n’hésitez plus, il vous faut la séduire.

Tout près, attendant que les musiciens du quatuor se regroupent pour accompagner le dîner, un violoniste se prépare. Il accepte vos caprices, il jouera pour votre parade d’amour.

Vous dénudez alors fièrement votre puissant corps d’athlète et sur la piste de danse, après quelques échauffements pour…

Voir l’article original 126 mots de plus

Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Caprices d’été…

  1. Pas ordinaire du tout (le danseur) Bon mercredi !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s