Quand la migration tarde

Ça vire rapidement à… l’immobiligration.

long-voyage

Publicités
Cet article, publié dans Humour, Tordu, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Quand la migration tarde

  1. Dominique dit :

    C’est un peu ce que je ressens quand je fais du vélo spinning à la salle de sport : je laisse des kilomètres au compteur, mais le paysage est désespérément immobile…

  2. Dominique dit :

    Cache ta joie du sport !

  3. candide57 dit :

    je m’endors à le regarder… 😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s