Il n’y a rien comme le conditionnement physique. (Parte Touhe)

La Parte Ouane c’est par .

Bon ben avec la musique d’ambiance j’ai comme l’impression que ça va être ma fête. 😦

J’sais plus si je dois aboyer, me lever une patte ou faire le beau. Ça craint… Tu parles d’une expression nulle. JE crains ! LE PIRE. 😯

Chose certaine, si je continue à faire le wouf, j’avoue que j’ai plutôt la queue entre les jambes. L’idée d’une coquille de protection ne me déplairait pas du tout… Du tout du tout.

Et la belle Brigitte de continuer à avancer, menaçante. Merde ! J’ai probablement raté mes objectifs d’entraînement. Car si vous ne le savez pas, il faut que je note toutes mes « performances » sur un « formulaire prévu à cet effet »… Comme j’suis pô menteur… m’enfin, presque pas, j’me dis que je vais me faire passer dessus par un train de reproches. 😥

Attache ta tuque mon Coco, elle va t’en faire baver que j’me dis.

Mais là, attachez-vous vous-mêmes, comme je me recroqueville – soudainement j’aimerais être une tortue – ne voilà t’y pas qu’elle envoie voler sa chemise ! 😯 Pire !!! Elle porte pô de soutien-loloches. Rassurez-vous elle porte tout de même une jolie camisole.

Qu’elle déchire !!!

rip-full

Dire que la mâchoire me décroche, c’est faire dans l’humilité… J’ai failli me péter les dents sur le ciment !!!

Honteusement je me rends compte que je pourrais lever des haltères sans les mains. Ho ! Je reste modeste, restons dans le 5 kg, hein ! 😛

N’empêche, je ne peux réprimer une tendance à légèrement croiser les jambes. Non mais, moi qui suis pudique, pô facile d’afficher une lubricité euhhh… « quelconque ».

Soudainement, nos corps, m’enfin c’est plutôt elle qui pousse la « chose », se collent. J’sais plus quoi faire de mes bras. Mais chassez le naturel, il revient au galop… ou en trottinant joyeusement. 😉

Baisers de feu. Corps explosant dans tous le sens. Étreintes frénétiques. Soif de chair. Soif ?

Ah bah oui ! Tiens donc ! Je viens de me rappeler la bouteille de bubulles. Ce dont je lui fais part.

« Bonne idée », dit-elle… Je ne sais trop si je dois l’interpréter comme une envie d’oblitération ou de jouissance « augmentée » comme il est convenu de mentionner dans les cas de « réalité augmentée ».

… Ma réalité demeure toujours augmentée côté pôle nord.

Bon ben, j’m’en fous, les bubulles c’est toujours joyeux.

Tant qu’à y être aussi bien prendre les choco aromatisés aux fruits.

Je réalise soudainement qu’il n’y en a pas aux fruits de la passion.  😯

Vite sabré ( j’vous dis pô avec quoi) on s’en glougloute quelques rasades. Non il n’y a pas de verres, encore moins de coupes. Directement du goulot au boulot.

… Je passe sur la façon dont elle boit au goulot, mais ce n’est rien pour calmer même un centenaire, j’vous dis ! 😯

Et le reste tombe… De ses vêtements !

Et je suis là, tout coincé dans mon survêtement d’entraînement.

C’est mal connaître Brigitte qui a une connaissance.. euhhh… « pratique » à délester du surperflu.

Le mec il est toujours un peu gêné sur les bords… Pas qu’il soit modeste, mais de là aux Olympiques… Je lui donnerais tout de même la médaille d’argent.

… Mais faudrait tout de même consulter la juge ! 😛

De la classique cascade de bubulles du cou à … la direction sud, que ma demoiselle a accidentellement « initiée » et où je me fais un devoir de ne pas faire dans le gaspillage, ma demoiselle a envie de « revisiter » les appareils de torture.

Du coup je m’abime dans la perpective de machins pô sympa, à forcer comme un galérien, sans rien y trouver de réjouissant…

Erreur. Brigitte réinvente la « destinée » des appareils de torture. Point de torture ici… M’enfin un autre genre. Des découvertes originales, époustouflantes et essoufflantes avec des appareils dont on ne soupçonnerait pas les applications… secondaires.

Elle a pas froid aux yeux ma bourrelle. Elle veut qu’on commence par des chin-up.

chinup

Vous voyez la chose ? Il s’agit de se ramener le menton (de Coco) à hauteur d’une barre de métal fixe. Donc le « mouvement » se répercute plus bas en demi-amplitude d’une longueur de bras, ce qui est convenable pour un va-et-vient vertical… Remarquez que l’inverse n’est pas aussi jojo, l’exercice demandant une précision oiseuse étant donné la dynamique de… la chose.

Par contre, j’avoue, humblement, que cet exercice devient vite épuisant. C’est qu’elle pèse pô 5 kg la bourrelle !!! 😯

Côté cardio par contre, c’est un max.

Compréhensive, Brigitte m’alloue un repos pendant qu’elle fait des squats.

squat

Légèrement taxant pour ma cage thoracique…Et encore ! Ça demande une extrême immobilité du partenaire, hein… 😯

Cet exercice appelle naturellement le relevé du bassin, mouvements qui cette fois, m’incombe.

bassin

Petite pause. On prend la pose « petit déjeuner sur le tapis d’exercice ». On se tape des choco, histoire de se redonner un peu d’énergie et des bubulles pour l’euphorie. Et une zizique pour reprendre un peu notre souffle.

Il est tout chaud le mec. Et la bourrelle dont les yeux brillent toujours d’un feu euhhh… « volcanique »  semble ne pas en avoir terminé avec le conditionnement physique spécial.

Bon ben tant mieux, parce que depuis qu’Annette a mis les voiles – au fait j’vous ai dit qu’elle a recommencé à s’habiller en nonne ? – c’est plutôt calme côté spécialités.

Donc, ça continue, encore et encore.

Suite euhhh… Demain ? :

Publicités
Cet article, publié dans Humour, Tordu, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

36 commentaires pour Il n’y a rien comme le conditionnement physique. (Parte Touhe)

  1. Moonath dit :

    l’arc-en-ciel : toboggan de l’imagination…
    la tienne me semble en pleine forme ! 😉

  2. candide57 dit :

    ben mon coco, tu nous étonneras toujours!!! 😛

  3. Biancat dit :

    damned il s’en passe des choses dans les salles de sport !! ^^

  4. ladyelle134 dit :

    Pfiouuuuuuu je suis arrivée épuisée à la fin de ton billet ! C’est « chaud » avec ta bourelle ! 😉

  5. pandoratears dit :

    Le sport en chambre, quoi !
    Cette expression n’est pas vratiment intéressante, la salle de sport est aussi une chambre un lieu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s