Pouce pouce

Mon rêve d’un petit coup d’Andréa-Line sur le pouce fut de courte durée ( TSA 😉 ).

Et le pouce, restant, commençait drôlement me faire mal.

La porte du cubicule s’ouvrit à toute volée pour livrer passage à un jeune urgentologue de toute évidence en bout de vie lui-même, suivi d’une infirmière… rayonnante.

Il posa une seule question: « Qu’est-ce qui vous est arrivé ? » m’examinant le pouce amoché pendant que je lui racontais la chose.

Je lui présentai le sac zip avec le bout de pouce, sac auquel j’avais tout de même, détail omis dans le précédent billet, adjoint un petit sac de gel thérapeutique, histoire de le conserver au frais, hein ( j’dirai pô qui 😉 ).

Il prit des notes, tendit le « dossier » à l’infirmière et formula 2 mots en 2 gestes:

Links, en ma direction.
Recht en direction du petit sac à pouce.

peur

À ce moment précis je sus que je venais d’être pris en charge.

Après m’avoir « transporté » – dès que vous êtes pris en charge vous avez droit à un chauffeur privé, en l’occurence un « poussant » privé de chaise roulante – vers une nouvelle petite pièce où tout le monde portait masque, bonnet, sur-vêtement, couvre-chaussures.

Bleus.

Je me sentais chez les Schtroumpf ! 😯

stonedUn Schtroumpfette me fit un injection. En quelque secondes je voyais la vie en… bleu.

signUn Schtroumpf me posa quelques questions, me présenta un formulaire à signer… Puis un autre… Puis un autre.

À partir de ce moment confus, je sus vaguement que je devenais un petit ferré. Oui oui ! Me suis pas trompé : je ne fais aucunement référence à « pestiféré ». Non. Je me sentais comme un petit poisson ferré. 😦

Ma conscience (…) a voyagé sur diverses planètes dans différents systèmes stellaires. Tout n’était que « joyce ».

Quelques moments d’éveil plus ou moins longs… Pluton Plutôt brefs, en fait.

seringueVague sensation d’avoir des sondes un peu partout, vagues visions d’une infirmière vérifiant les signes vitaux. Je ne sais pourquoi mais le nom de Gertrude s’est fixé dans dans ma caboche. Et Gertrude faisant des prises de sang, et Gertrude faisant des injections, et Gertrude qui disparaît me laissant voyager vers de nouvelles planètes.

À un moment donné, je ne me rappelle plus en quelle année, je me suis réveillé.

Allongé dans ce qui avait tout l’air d’un lit d’hôpital. Je n’avais pas rêvé : un paquet de tubes, dans le nez, dans le … et ailleurs me prolongeaient l’anatomie ! 😯

Panique. J’appuie sur la petite manette d’alerte rouge. Erreur. Une douleur assassine m’assaille le pouce droit.

Ces cons auraient pu installer le bidule à gauche, mais non, les gauchers n’ont aucun droit (…) dans un hôpital ! 😡

Ni ailleurs d’ailleurs ! 🙄

Réitération du pitit bouton avec le pouce gauche. Réitération à répètte.

Apparition d’une infirmière – ce n’est pas Gertrude – à l’air passablement furax (l’aurais-je insultée ? Réveillée ?) me demande ce qui ne va pas.

Kesse ki va pas !!! 😯 Ben c’est justement ce que je voudrais que la comtesse Báthory me dise, hein ! Quelle communion de pensée ! 🙄

« Le docteur van Danltoupett va passer vous voir »

…Et hop ! Disparue la comtesse… J’me sens tellement rassuré… Me serais-je réveillé à un mauvais moment ? Un Hollandais… Avec un nom pareil tu comprends pourquoi ils sont tellement de moulins à vent !!!

Oui. Je fais dans l’humour facile, c’est un don qui choque dirait Cervantes. 😉

Une dizaine d’années plus tard un grand mec, blond comme les blés, blême comme un banc de neige (fraiche), se pointe en coup de vent (…je persiste…) dans ma chambre d’angoisse. D’ailleurs, j’en ai la poire. Parce que, tout de même, pour pousser la chansonnette, avec un tube dans l’oesophage c’est pas donné à tout le monde. Je reste muet. Sans grand effort parce que van Danltoupett la pousse à gogo la chansonnette. 🙄

En résumé, si j’ai bien compris, j’en suis pas encore certain, le bout de pouce c’était OK. Le « restant » (votre humble serviteur)  a connu une infection gratinée. J’ai eu beau lui dire que c’était du basilic « lavé » et aucunement gratiné, il a rien voulu savoir le van. L’idée de la main enturlubanée dans des « essuie-tout », dans un sac de plastique c’était pô l’idée du siècle, semble-t-il.

…Et si on s’était occupé de mon cas plus vite, hein ??? 😡

… Finalement j’comprends pas trop… Sinon que rabidocher le tout c’était pas une mince affaire. Au bout du compte je devrais me compter chanceux parce qu’une greffe à partir de la fesse a permis une reconstruction presque totale.

Démonstration par l’absurde : il a déballé le pouce martyr, fièrement, pour que je constate les merveilles de la science. Je constatai. Il manque un tout petit bout, mais de quoi j’me plains, hein.

« Oui… Ben… Et ma fesse alors ?« . C’est que j’ai de belles fesses moi ! Du moins c’est ce que me disent … Pas d’importance me rassure Danltoupett, une très légère cicatrice. Et une blessure de guerre, ça fait toujours flipper les femmes. Ha… Ha… Ha… Ahhhh…

Dohhhh… Tu parles d’un tr** d’ba*** ! 🙄

Et hop ! Encore le coup de disparition.

gertrudeMais !

Apparition lumineuse de mes lunettes !

Et de Gertrude !  😯

Et bé oui ! C’est bien le nom affiché sur une petite plaquette-plastique sur son uniforme. 😯 😯

Illumination heureusement de courte durée : je dois quitter les lieux avant les 10 heures sonnantes et sans trébucher, hein.

On ne me le dira pas deux fois !!!

Le bout du nez à peine au grand air  je réalisai que mon séjour en hôpital fut de brève durée… ou j’y ai passé un an : temps glacial …

C’est à ce moment précisément saisissant que j’ai pris la décision de fonder une nouvelle religion.

Publicités
Cet article, publié dans Délirefiction, Humour, Santé, Tordu, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Pouce pouce

  1. Oui et alors laquelle?????? de religion?????
    Pauv’ choupinou (non je ne me moque pas)
    Ben dis donc pour un bout de pouce, d’accord avec une greffe, t’ont carrément assommé et tuyauté 😉 mais t’ont quand même foutu dehors vite fait bien fait!! Sont un peu fous dans ton chez toi là bas!!*
    Je n’irai pas me taillader le pousse chez vous Ah non!! 😈

    • Coco dit :

      J’en suis encore à établir les « bases ». Je me cherche une bâtisse digne d’abriter ce nouveau culte. Mais palrant de bâtisse, tu devrais bien te douter de quoi il s’agit. 😉

      N’oublie pas la catégorie « délirefiction ». 😉 J’ai amalgamé quelques séjours vécus. 😳 Remarque que ça ne change rien à la folie généralisée d’ici.

      T’inquiète pô ! Je te le soignerai bien ton pouce 😛

      • Ben que nous voilà avec une nouvelle religion « Le Délire Pour homme très mince » 😉 que ça va pas être triste… On fera la guerre aux autres.. que ce serait nous les meilleurs … 😆 😉 ben c’est comme ça qu’ils font tous !!! grrr
        Sii je viens un jour dans ton joli pays et que je me coupe, je t’appellerai « au secours! help! SOS! le Coco de suite à mon chevet ! »
        Bon ben après ces élucubrations totalement disjonctées je te fais le Bec 🙂

        • Coco dit :

          MDR Noooon ! J’ai pô le délire très mince ! Malgré que… In vino veritas ;0

          Et, sans faire la guerre, ce sera la meilleure, parce que la base sera définitivement épicurienne. 😉

          Ben… Côté folie je ne crois pas que j’aie à envier personne. 🙂

          Ma Dame, vous criez de douleur et j’accoure à votre chevet, cela va de soi ! 🙂

          « faire le bec » …. Connais pô… Ça veut dire picorer ? 😛

          Becs itou ! ❤

  2. ladyelle134 dit :

    Oh ! Oh !
    Hooooo ?
    Tu as donc le pouce ET la fesse défigurés ?
    M’enfin ! Quand vas tu arrêter de faire le petit voyou plein de gros bobos dans l’espoir de croiser une jolie infirmière ROUSSE ? 😀
    Préviens moi quand tu auras fondé ta religion (Religion de la fesse balafrée ou religion du pouce raboté ? 😀 )
    Je t’embrasse mon Coco, et arrête les bobos hein ! 😉

    • Coco dit :

      Mais non ! J’ai rien à la figure, là! J’ai un pouce dépoucé et une fesse à peine défessée. Tu dois me croire sur parole parce que le mooning cé pô tellement ma tasse de thé… Du moins en public ! 😛

      Oui. Tu as raison. J’abandonne le domaine hospitalier. Surtout, je ne sais pourquoi, qu’il y rencontre une quantité surprenante de « blondes ». ❓

      Ça s’en vient, la religion ! 😉 Bonne idée que l’église de la fesse balafrée ou du pouce raboté !!! 😛

      J’hésite… Je te ferai savoir !

      Bizzzzzzzous itou ❤

  3. J’aime constater la grande similitude de prise en charge dans nos hôpitaux ! Te voilà défiguré de la fesse pour des raisons digitales. Tu seras quand même l’un des rares auto-stoppeurs à montrer ton c… pour faire du stop. Le régal de tout exhibitionniste. Et ça, ça n’a pas de prix, Coco 🙂 Je te souhaite bien meilleure santé dans le grand Nord !

  4. Coco dit :

    Ah bon ?! J’irai pas me faire soigner chez vous alors !

    Que tu aies percé mon fantasme routier me sidère. J’en suis tombé sur le pouce ! 🙂

    Pour être grand Nord, c’est du grand Nart : il neige !!! 😥

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s