Des excuses ? Pas vraiment.

Si la mauvaise expérience d’avoir été « abducté » sort de l’ordinaire, le retour fut une horrible expérience.

J’ai été placé en isolement. Je suis devenu « un cas ».

11mois !!! Où j’ai subi moult prises de sang, prises de bec, analyses des « fluides », biopsies diverses, ponctions, transfusions, scans, interrogatoires à saveur de penthotal, polygraphes, et d’autres machins bizarres.

Je m’en sors enfin. J’suis pas dangereux pour la société.

Alors après deux ans « d’emprisonnement », la dernière chose que je veux faire c’est raconter quelque chose que je comprends à peine.

Une autre jour.

J’ai passablement de choses à rattraper.

Prioritairement je veux revoir Annette qui, malgré mon « certificat d’innocuité », refuse absolument de me revoir ou de m’entendre. Elle me raccroche même la ligne au nez. À l’oreille en fait.

Mon employeur m’a renvoyé. Dans l’alimentaire que je travaillais. Lui, les bêtes étranges il n’en veut rien savoir.

Pour ma fille – qui est maintenant elle-même maman – je suis forcément contagieux. « Pas touche à ma fille » qu’elle me dit.

Je me retrouve chez mes parents. À mon âge !!!

« Chez » est un bien grand mot (Pfff…Un bien grand mot…). Ils m’ont aménagé une « garçonnière » dans le garage. Imaginez leur sacrifice : leur « belle » Cadillac devra affronter les intempéries comme une grande.

« Ne te fatigue pas à te rendre à la salle à manger. Tu vois on a aménagé un petit sas passe-plat » .

… Que de dévouement… J’en ai l’alarme à l’oeil. Oui. L’alarme.

J’ai le moral à zéro ! Ça ne peut que remonter, n’est-ce pas. 😉

Publicités
Cet article, publié dans Délirefiction, Humour, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Des excuses ? Pas vraiment.

  1. Huuuu dis donc ! J’ai été pas mal absente mais j’ai pas eu la « chance »… d’être « abductée » ni par des martiens verdâtres ou des vénusiens … violets… 😦
    H’achement contente de te lire 🙂 , mais moins par ton moral qui n’a pas une bonne note ! 😉
    Va falloir qu’on te fasse sortir de ton brouillard spatial, de ton jet lag d’abduction et remonter vite fait bien fait ce moral arrivé dans les chaussettes !
    Voici déjà un truc dernier cri chez les hypsters qui permet au moins que cela reste à la bonne place : moral et chaussettes https://www.tendanceaumasculin.fr/2017/mataki-hipsters-fixe-chaussettes-dandy/?shared=email&msg=fail
    En attendant voilà déjà un gros BEC
    😘

  2. eveiloriental dit :

    ? j’ai pas non plus suivi 😦

  3. ladyelle134 dit :

    Mon ami Coco du Québec, et moi qui pensais que tu étais absent car très pris par ton rôle de grand père nageant dans le bonheur…. Quelle tristesse de savoir à quel point tout cela est difficile pour toi. Je t’envoie plein de bonnes ondes et un gros bec français pour te donner du courage et que ton chemin redeviennent heureux. Sincèrement.

    • Coco dit :

      Bonjour Ladyelle ne te trompes pas, je nage effectivement dans le bonheur dans mon rôle de grand-père.

      Ce billet, comme l’avant dernier, fait dans la fantaisie; ça tient plus d’une imagination délirante.

      La raison du « moral à plat » tu la (raison) découvriras dans le prochain billet : « Couci-couça »

      Bisous

  4. Sophie dit :

    Je n’ai aucun mot…. je t’ai lu et je ne comprends pas ce qui a pu t’arriver et la réaction de ton entourage.
    Bon retour sur le net Coco.

  5. J’ai souvent pensé à toi, et ai demandé de tes nouvelles sur ton blog.
    Je suis heureuse de te lire, et bien sur peinée par ce qui c’est passé durant ton silence.
    et de même ton retour , qui n’a pas été si chaleureux que cela, j’ai comme une impression de rejet !
    Je suis en ce moment moi même confronter à des problèmes, et mon blog en pause voilà dix mois à peu près, et je comprend tes mots

    En tous les cas, même si je te suis peut être une virtuelle, je suis vraie, j’existe, loin de toi ok, mais sur la planète, et sur cette planète tu vois on est plusieurs a mettre des coms, déjà tu as NOUS !

    ensuite la famille, je pense qu’ils doivent s’habituer à ce que tu as, et apprivoiser peut être leur peur, certes leurs réflexions est douloureuse,

    le retour chez les parents n’est pas évident, et tu dois pas te sentir chez toi à la finale, surtout en ayant l’impression qu’on te met par générosité dans un coin mais pas plus que cela

    toute ta peine, ta souffrance tu as raison de la voir en face, et de la dire, c’est normal et même si cela fait pleurer, et bien tu l’a sorti du coeur, et maintenant, tout doucement, tout doucement, les gens vont comprendre, ton entourage va comprendre, et tu vas avoir d’autres gens autour de toi, de nouvelles personnes,

    je ne connais pas tout ce qu’on t’a dit à l’hosto, mais je suis à ta disposition, Coco

    bisous à toi et mon amitié,

    et tu vois, regardes les coms, nous s’en t’avoir vu, tout ton être nous a plus, et on est beaucoup à t’avoir suivi, et dès que tu reviens nous faire signe, hop, on te met des coms, cela prouve l’intérêt que tu nous donnes envers ta personne !

    c’est pas la panacée nos com ok, mais c’est un début de bonheur, faut y aller vers cela,vers la reconstruction, le bonheur, mais cela peut être long, ou parfois bien et un autre jour moins bien, le temps va faire les choses,

    REBISOUS
    Julie

  6. Julissa dit :

    ¡Ánimo tío querido! 2 abrazos et demi 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s